La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

La vie sociale des Kurdes


Auteur : Thomas Bois Multimedia
Éditeur : Imprimerie Catholique Date & Lieu : 1962, Beyrouth
Préface : Pages : 66
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 160x245 mm
Code FIKP : BR. – Fra. 1288Thème : Sociologie

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
La vie sociale des Kurdes


La vie sociale des Kurdes

Par Thomas Bois, O.P.

Il y a un quart de siècle, en 1935, l'Émir Soureya Bedir Khan, petit-fils du dernier prince kurde indépendant, constatait avec amertume devant un auditoire parisien : «Si un jour vous aviez la curiosité d'ouvrir le Larousse et d'y chercher le mot kurde, vous liriez : «Leur occupation favorite est le pillage à main armée». Et la Grande Encyclopédie vous indiquerait: «Peuple montagnard vivant de vol et de rapine». Je ne sais si les éditions récentes de ces célèbres dictionnaires ont conservé ces définitions sommaires, mais il est de fait que cette réputation de brigandage est bien ancrée dans l'esprit de certains écrivains occidentaux. Et il n'y a pas si longtemps que des journalistes, parlant de mouvements insurrectionnels où des Kurdes étaient engagés, affirmaient sans sourciller qu'il s'agissait de «tribus sauvages», de «bandits», et autres épithètes qui ne peuvent que plaire aux amateurs de westerns. Il va sans dire que la réalité est tout autre et que, si on trouve aussi des hors-la-loi chez les Kurdes, comme ailleurs, la masse ne ressemble en rien à ce que beaucoup d'ignorants pensent ou que quelques malveillants propagent. Qu'on lise les récits de voyageurs de la fin du XIXe ou du début du XXe siècle, en certaines régions du globe. On y verra d'autres horreurs. Il n'empêche que les représentants de ces peuples siègent aujourd'hui à part entière dans les assemblées des Nations Unies. — Il s'agit donc de mettre les choses au point. Les pages qui suivent n'ont d'autre ambition que de faire connaître la vie sociale des Kurdes sous son triple aspect: économique, tribal et familial. Un dernier chapitre évoquera les coutumes collectives qui accompagnent, chez les Kurdes, les plaisirs de la vie et les tristesses de la mort...



Fondation-Institut kurde de Paris © 2019
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues