La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Une européenne au pays des Kurdes


Éditeur : Karthala Date & Lieu : 2011, Paris
Préface : Pages : 288
Traduction : ISBN : 978-2-8111-0509-9
Langue : FrançaisFormat : 135x215 mm
Code FIKP : Liv. Fr.Thème : Général

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
Une européenne au pays des Kurdes


Une européenne au pays des Kurdes

Hélène Krulich

Karthala

C'est au cours d'une fête à l'université, dans une Tchécoslovaquie alors sous régime communiste, qu'Hélène Krulich, surnommée ici Léna, fait la connaissance d'Abdol Rahman Ghassemlou. À son léger accent, elle le croit slovaque. Il est kurde, musulman, mais se revendique non-croyant. Pour pouvoir l'épouser à l'ambassade d'Iran à Prague, Léna se convertit à l'islam. En convolant, elle épouse avec lui la cause kurde : son mari deviendra en effet, au fil des ans, secrétaire général du Parti démocratique du Kurdistan d'Iran (PDKI) et le chef le plus respecté parmi les différents mouvements kurdes de son pays, et d'ailleurs.

Léna et Abdol Rahman partent s'installer à Téhéran. Ce qu'il y a d'exceptionnel chez Léna, c'est l'amour qu'elle portera désormais au Kurdistan, dont les paysages l'envahissent et ne la quitteront plus, et aux Kurdes qu'elle apprend progressivement à connaître et à aimer. Cette Occidentale deviendra kurde dans l'âme, sans se départir de la forte conscience qu'elle a de l'égalité nécessaire entre les hommes et les femmes.

Un jour, Léna s'est retrouvée seule avec ses filles. A. R. Ghassemlou, lui, a payé de sa vie son combat. À Vienne, en juillet 1989, il est abattu lors d'un guet-apens tendu par des émissaires du successeur de l'Ayatollah Khomeiny, avec lesquels il était censé entreprendre des pourparlers de paix. Léna se demande encore comment cet homme, si vif et si fin, a pu faire confiance aux promesses des dirigeants iraniens dont il connaissait pourtant la duplicité. Une trajectoire politique que restitue Marc Kravetz dans la postface de cet ouvrage.

« La vie des combattants est composée de périodes de dangers, écrit Hélène Krulich, mais aussi de moments de bonheurs et d'autres de malheurs personnels. J'ai décidé de ne pas me plonger trop dans l'histoire de notre mouvement, mais plutôt de raconter ce que les jours nous apportaient. Beaucoup des histoires contenues dans ce récit auraient chacune pu faire l'objet d'un livre entier. J'ai voulu d'abord donner une image de ce qu'étaient nos vies de combattants et notre quotidien ».



Fondation-Institut kurde de Paris © 2017
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues