La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Grammaire et lexique compares des dialectes kurdes


Auteur : Mohammad Mokri
Éditeur : Karthala Date & Lieu : 2003, Paris
Préface : Pages : 912
Traduction : ISBN : 2-84586-427-2
Langue : FrançaisFormat : 160x240 mm
Code FIKP : Liv. Fre. Mok. Gra. N° 5010Thème : Linguistique

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
Grammaire et lexique compares des dialectes kurdes


Grammaire et lexique compares des dialectes kurdes

Mohammad Mokri

Karthala

La dialectologie iranienne offre un terrain d’étude unique pour observer les processus de renouvellement des unités linguistiques au sein d’une même chaîne de parlers. En effet, après s’être nourrie d’apports dialectaux, la langue persane, qui s’est stabilisée dès le IXe siècle, est devenue un réservoir de formes que les dialectes ont à leur tour empruntées et adaptées à leurs règles de fonctionnement phonétiques, morphologiques et syntaxiques. On assiste ainsi à une redistribution exceptionnelle de variantes, gravitant autour d’un même noyau formel et sémantique, dont les locuteurs iraniens ont tiré parti pour enrichir les parlers locaux tout en contribuant à l’essor de la langue persane.

Cet ouvrage prend pour base d’étude un épisode de l’épopée iranienne, qui ne figure pas dans la fidèle restitution du Chāhnāma (Livre des Rois) de Ferdawsi. Une version complète de cet épisode, composée en gourani, a été découverte vers 1944 et rétablie, traduite en français et commentée, sous le titre de Babr-i Baydn par Mohammad Mokri. Or, le dialecte gourani, qui s’est développé au cœur du Kurdistan iranien, a préservé un grand nombre de formes anciennes, précieuses pour la connaissance de la langue persane et la délimitation des zones d’influences interdialectales sur l’ouest de l’Iran.

Les structures nominales, pronominales et verbales, ainsi que les mots-outils (adverbes, prépositions, conjonctions) et les structures syntaxiques du gourani sont méthodiquement analysés dans cet ouvrage et confrontés avec les structures kurdes, persanes et iraniennes correspondantes. Des lexiques recensent les noms, les adjectifs, les verbes et les mots-outils contenus dans le récit de Babr-i Bayān et fournissent des indications étymologiques qui font défaut à de nombreux dictionnaires.

Les travaux de Mohammad Mokri font autorité dans le monde des sciences iraniennes, en dépit de la censure appliquée à son œuvre depuis 1953. Linguiste, mais aussi homme de lettres, ethnologue et historien, ce savant propose ici une étude de référence, nourrie de ses connaissances et de ses enquêtes concernant la langue persane, les dialectes iraniens, en particulier ceux de l’ouest, du sud, du centre et du nord, les langues avestique, vieux perse, pahlavie et arabe. Les éclaircissements qu’il apporte intéressent autant la formation de la langue persane que les procédés de dérivation dans la dialectologie iranienne.



Fondation-Institut kurde de Paris © 2018
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues