La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

La turquie dans l'impasse


Éditeur : Anthropos Date & Lieu : 1974, Paris
Préface : Pages : 346
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 135x215mm
Code FIKP : Liv. Fre. Har. Tur. N° 838Thème : Général

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
La turquie dans l'impasse


La turquie dans l'impasse

Kamuran Bekir Harputlu

Anthropos

La république de Turquie est l’un des seize Etats créés au lendemain de l’effondrement de l'Empire ottoman à la fin de la Première Guerre Mondiale. Il en est un des moins connus. D’abord au centre de l’actualité avec la révolution nationale et laïque de Mustapha Kemal — favorablement accueillie par le parti bolchevik, au début des années vingt, la Turquie va bientôt cesser d'attirer l'attention publique, tant en Occident qu’ailleurs. Entourée de voisins plus ou moins hostiles, pour des raisons historiques et parfois politiques, la Turquie, d’une façon générale, constitue un sujet « froid ».
Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, la Turquie se range dans le camp occidental, adhère bientôt à l’OTAN et, compte tenu de son importance stratégique, reçoit une aide substantielle des Etats-Unis. Mais le développement du pays, par ailleurs très inégal, demeure lent et les crises politiques, parfois ponctuées de coups d'Etat militaires, se succèdent.
Le présent ouvrage analyse, dans une perspective marxiste, l’héritage ottoman ; la nature du régime kémaliste, le rôle de la Turquie en tant qu'alliée de l’impérialisme américain au Proche-Orient ; la vie politique et sociale du pays de la fin de la Seconde Guerre Mondiale au coup d’Etat de 1971. « La Turquie dans l’Impasse » constitue un apport original à la définition de la société turque, de la fin de l’Empire ottoman à nos jours et remet en question la plupart des interprétations de la Turquie moderne.


Kamuran Bekir Harputlu est né en 1940. Militant marxiste, il participe d'abord à des recherches sur le terrain auprès des paysans d'Anatolie et dans des exploitations minières, puis aux tâches d’organisation locale des travailleurs ainsi qu’aux occupations de terre de la paysannerie. Conjointement à son action militante, il fonde les Editions « SER », à Ankara, qu’il anime de 1961 à 1971, années au cours desquelles ses publications provoquent une trentaine de procès. Au lendemain du coup d’Etat de mars 1971, sa maison d’édition a été interdite, puis saccagée et Kâmuran Bekir Harputlu a été condamné, par contumace, en tant qu’auteur et éditeur, à deux fois sept ans et demi de prison, mais il est libéré en 1974.



Fondation-Institut kurde de Paris © 2019
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues