La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Visa pour un enfant


Éditeur : Aris-Bandol Date & Lieu : 1967, Paris
Préface : Vladimir Jankélévitch Pages : 20
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 210x270 mm
Code FIKP : Liv. Fr. Br. 1175Thème : Politique

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
Visa pour un enfant


Visa pour un enfant
Journal libre à l'écoute de l'enfance misérable d'un monde sans frontière

Directeur de Publication G. FERRAGUT

Un génocide atroce, systématique, implacable, s'accomplit depuis plusieurs années en Irak dans le silence complaisant et l'indifférence de tous. Un des plus vieux peuples de la Terre, un peuple de très ancienne culture, farouchement attaché à son indépendance, à son originalité ethnique, à sa langue, à ses traditions, lutte presque seul et désarmé contre les avions et le napalm de ses agresseurs. Les enfants kurdes meurent par milliers de froid et de faim.

Le principe des nationalités ne doit pas être à sens unique. Il est valable non seulement pour les peuples récemment délivrés de l'oppression coloniale, mais pour ceux qui vivent à l'intérieur des nouveaux Etats. Pourquoi les Kurdes n'auraient-ils pas le droit, eux aussi, de vivre indépendants ? Ils représentent, en Irak et en Turquie, une ethnie tout à fait à part. Les démocrates du inonde entier se passionnent pour la lutte libératrice des Vietnamiens, et cela est bien; juste, et nécessaire. Mais nous sommes quelques-uns qui nous passionnons aussi pour ceux auxquels personne ne s'intéresse, pour ceux que tout le monde oublie. Ceux-là ont besoin de nous, de notre aide et de nos dévouements. Ceux-là sont seuls. La magnifique campagne du Milliard n'est pas faite pour eux. Aucun tribunal ne jugera leurs sanglants agresseurs. La maladie, la sous-alimentation menace leurs enfants. C'est cette poignante déréliction qui nous fait nous lever et nous tourner vers les hommes généreux.

A ceux à qui personne ne pense. La cause d'un peuple abandonné de tous n'est pas la seule cause en ce monde, mais c'est la plus poignante.

V. I. Jankélévitch,
Professeur de Philosophie Morale, à la Sorbonne.



Fondation-Institut kurde de Paris © 2017
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues