La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

La Question Assyro-Chaldéenne - II


Auteur : Joseph Yacoub
Éditeur : Université Lyon II Date & Lieu : 1984, Lyon
Préface : Pages : 226
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 210x295 mm
Code FIKP : Liv. Fre. Yac. Que. (II) N°1162Thème : Général

Présentation
Table des Matières Introduction Identité PDF
La Question Assyro-Chaldéenne - II


La Question Assyro-Chaldéenne - II

Joseph Yacoub

Université Lyon II


"Pendant trois ans, les Assyriens furent loges dans l'un ou l'autre des grands camps de réfugies installés sous les auspices du gouvernement britannique au voisinage de Bagdad et de Mossoul. Entretemps, on tentait des démarches pour leur permettre de retourner dans leurs anciens foyers. Mais les difficultés étaient trop grandes et tout espoir d'une telle solution du problème dut être abandonné lorsque, à la fin de 1925, le Conseil de la SDN décida que le district de Hakkari resterait sous la souveraineté de la Turquie".

(SDN - L'établissement des Assyriens, une œuvre humanitaire et d'apaisement, op.cit., p.10)

"La Société des Nations nous a trahis:

1° - En donnant nos anciennes terres et nos anciens foyers à la Turquie;

2° - En nous remettant à un gouvernement arabe". .

(Mar Eshaï Shimoun XXIII. Rapport du 4 août 1933. p.1790)


QUATRIEME PARTIE

LA QUESTION DE HAKKARI ET DE MOSSOUL,
LA SDN ET LE SORT DES ASSYRO-CHALDEENS
(1924 - 1926)


"Pendant trois ans, les Assyriens furent loges dans l'un ou l'autre des grands camps de réfugies installés sous les auspices du gouvernement britannique au voisinage de Bagdad et de Mossoul. Entretemps, on tentait des démarches pour leur permettre de retourner dans leurs anciens foyers. Mais les difficultés étaient trop grandes et tout espoir d'une telle solution du problème dut être abandonné lorsque, à la fin de 1925, le Conseil de la SDN décida que le district de Hakkari resterait sous la souveraineté de la Turquie".

(SDN - L'établissement des Assyriens, une œuvre humanitaire et d'apaisement, op.cit., p.10)

"La Société des Nations nous a trahis:

1° - En donnant nos anciennes terres et nos anciens foyers à la Turquie;
2° - En nous remettant à un gouvernement arabe". .

(Mar Eshaï Shimoun XXIII. Rapport du 4 août 1933. p.1790)



Chapitre I

La Turquie Refuse de Céder Sur le Hakkari Réclame Par la Grande-Bretagne


"Les autorités britanniques - qui par la force des circonstances, se trouvaient dans l'obligation de chercher une solution au problème de l'existence future de ce malheureux peuple - estimèrent que le plan de beaucoup le meilleur serait de ramener, dans la mesure du possible, les Assyriens à leur ancien habitat, qui comportait une partie du vilayet de Hakkari où , au lieu d'être disséminés, ils pourraient vivre en une communauté compacte et jouir ainsi d'un certain degré d'autonomie locale.
"Ce plan exigeait toutefois que, non seulement le vilayet de Mossoul, mais encore une partie du Hakkari fussent englobés dans les limites de l'Irak, car ni le gouvernement britannique ni les Assyriens ne pensaient que l'on pourrait résoudre le problème en ramenant le peuple Assyrien ou une fraction de ce peuple sous la domination turque".

(SDN. L'établissement des Assyriens, une oeuvre humanitaire et d'apaisement, p.10)

 




Fondation-Institut kurde de Paris © 2019
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues