La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

La nation kurde et son évolution sociale


Auteur : Messoud Fany
Éditeur : Rodstein Date & Lieu : 1933, Paris
Préface : Pages : 298
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 165x240 mm
Code FIKP : Liv. Fr. Lp. Gen. 66Thème : Histoire

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
La nation kurde et son évolution sociale


La nation kurde et son évolution sociale

L'origine des Kurdes demeure encore dans l'obscurité de l'histoire. Bien que l'existence de ce peuple ait vaguement intéressé quelques Européens au cours du XIXe siècle, il n'en a toutefois, jamais été question entre hommes politiques pendant cette période.

C'est à peine si, à la fin de la grande guerre, on en a entendu parler pour la première fois.

Pendant la préparation de la Paix, en Proche Orient, en 1919, un Délégué kurde présenta à la Conférence, les aspirations et les revendications nationales de son peuple dans l'héritage de l'Empire Ottoman.

En effet, le sort de celui-ci venait d'être décidé. Cette fois, on allait assister à l'enterrement de l'homme malade qui, cependant n'avait pas cessé de respirer encore après s'être laissé entraîner par ses dirigeants dans la grande guerre.

Il se battit sur toutes ses frontières et se vit trahi, partout, même par ses propres éléments.

Malmené par les Allemands, mal gouverné par ses dirigeants, complètement épuisé, il tomba enfin, et sa chute fut comme celle d'un immense chêne dont l'ombre avait couvert pendant des siècles entiers, trois parties du continent, depuis le Caucase jusqu'au Soudan et depuis le Danube jusqu'à là mer d'Oman. Nous voyons aujourd'hui, sur ces vastes contrées, de multiples royaumes.

Pourtant, cette disparition de l'Empire Ottoman fut aussi tumultueuse que son apparition dans l'histoire.

Depuis deux siècles, les Turcs étaient en recul périodique devant la coalition européenne, sinon en fait, du moins virtuellement.

Ainsi, l'immixtion des grandes puissances dans les affaires intérieures de la Turquie était, devenue une habitude acquise. On ne voulait pas admettre cet Empire dans le sein de la grande famille européenne, bien qu'elle y possède un important territoire.

Seul défenseur et représentant spirituel du monde musulman, la Turquie était, par cela même, hors la loi et en proie à l'hostilité de l'Europe...



Fondation-Institut kurde de Paris © 2023
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues