La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Etat et pasteurs au Moyen-Orient ancien


Auteur : Pierre Briant
Éditeur : Maison des sciences de l’homme Date & Lieu : 1982, Paris
Préface : Pages : 268
Traduction : ISBN : 2 901725 42 2 & 2 901725 29 5
Langue : FrançaisFormat : 150x230 mm
Code FIKP : Liv. Fre. Bri. Eta. N° 306Thème : Sociologie

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
Etat et pasteurs au Moyen-Orient ancien


Etat et pasteurs au Moyen-Orient ancien

Pierre Briant

Editions de la Maison des sciences de l’homme

L’étude des nomades et des nomadismes au Moyen-Orient ancien a suscité de nombreuses études d’historiens et d’anthropologues. Ce livre se présente comme un essai de synthèse dans un cadre spatio-temporel bien précis : le Moyen-Orient de la Méditerranée à l’Inde, de l’Asie Centrale à l’Arabie, tel qu’il a été politiquement unifié sous la domination achéménide (550-3 30 av. notre ère environ), avec utilisation de sources antérieures (annales assyriennes) et postérieures (auteurs hellénistico-romains) pour élargir l’horizon historique aux dimensions du Ier millénaire. Synthèse élaborée à partir de trois exemples régionaux spécifiques : les pasteurs du Zagros, les Arabes du nord de la péninsule, les Saces d’Asie Centrale. Synthèse conduite sur un objectif de recherche et de réflexion nettement défini : le problème des rapports (politiques, militaires, économiques, culturels) entre l’Etat central et les sociétés de pasteurs. Dans quelle mesure la présentation dichotomique nomades/sédentaires rend-elle compte des réalités historiques dans leurs diversités régionales et chronologiques ? Peut-on parler au contraire de symbiose ou d’interdépendance entre les sociétés agro-urbaines et les sociétés pastorales ? L’agressivité serait-elle une « donnée naturelle » du nomadisme ? Les besoins en territoires et en tributs des Etats centraux (Royaume assyrien, Empire achéménide, Empire d’Alexandre, Royaumes hellénistiques) ne constituent-ils pas également un élément décisif de la dynamique socio-politique ? Dans quelle mesure et dans quelles conditions les sociétés pastorales ont-elles su ou pu résister à l’emprise territoriale, tributaire et idéologique des Etats impériaux ?
C’est autour de ces interrogations qu’est menée une recherche qui montre en outre son actualité en mettant en pleine lumière la transmission, de l’Antiquité à nos jours, d’une idéologie impérialiste du nomade qui tend à dévaluer, à marginaliser, voire même à vouer à l’oubli un type d’organisation socio-politique présentée comme en dehors des normes : démarche scientifique qui démontre qu’avec ses méthodes propres et avec l’aide de l’anthropologie, l’histoire peut être découvreuse de sociétés « sans histoire ».


Pierre Briant est professeur d’histoire de l’Antiquité à l’université de Toulouse-Le Mirai





Fondation-Institut kurde de Paris © 2020
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues