Pirtûkxaneya dîjîtal a kurdî (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Histoire de l’Empire Perse : de Cyrus à Alexandre


Nivîskar : Pierre Briant
Weşan : Fayard Tarîx & Cîh : , Paris
Pêşgotin : Rûpel : 1248
Wergêr : Kendal Nezan MultimediaISBN : 2-213-59667-0
Ziman : FransizîEbad : 160x240mm
Hejmara FIKP : Liv. Fre. Bri. His. N° 5174Mijar : Dîrok

Danasîn Naverok Pêşgotin Nasname PDF
Histoire de l’Empire Perse : de Cyrus à Alexandre


Histoire de l’Empire Perse : de Cyrus à Alexandre

Pierre Briant 


Fayard


Pratiquement inconnu jusqu’alors sur les registres de l’Histoire, le peuple perse, depuis sa base de l’Iran méridional (Fars), se lance vers 550 av. J.-C. I dans une aventure prodigieuse qui, sous la conduite de Cyrus le Grand et de ses successeurs, va aboutir à la création d’un empire immense entre Asie centrale et Haute-Égypte, entre Indus et Danube. L’Empire perse ou Empire achéménide (du nom de la dynastie régnante) a rassemblé en son sein des pays, des peuples, des langues et des cultures d’une diversité prodigieuse. Cette conquête des pays du Moyen-Orient a causé un bouleversement dans l’histoire du monde : pour la première fois, un État unitaire aussi vaste que le futur Empire romain voit le jour et se développe durant plus de deux siècles (550-330). Elle se poursuit jusqu’à la mort d’Alexandre le Grand (323) qui, du point de vue géopolitique, est en quelque sorte « le dernier des Achéménides ». Aujourd’hui encore les terrasses, palais, reliefs, peintures et briques émaillées de Pasargades, Persépolis et Suse, les impressionnantes tombes royales de Naqs i-Rustam, la statue monumentale de Darius le Grand, tout vient rappeler au visiteur abasourdi la puissance et le luxe inouïs des Grands Rois et de leurs Fidèles.
Longtemps reléguée dans une ombre épaisse par le prestige conjugué de l’« Orient millénaire » et de la « Grèce éternelle » dont elle était exclue, l’histoire achéménide a reçu une impulsion entièrement nouvelle au cours des vingt dernières années. Débarrassée des oripeaux de la « décadence orientale » et de la « stagnation asiatique », la recherche a également bénéficié de découvertes documentaires décisives dont le nombre n’a cessé de croître, qu’il s’agisse de textes ou de vestiges archéologiques, numis-matiques ou bien iconographiques.
C’est cette documentation immense et diversifiée que le livre met entre i les mains du lecteur : les multiples citations de documents écrits et insertions d’images permettent de suivre l’auteur dans sa démarche d’historien qui, à travers l’espace et le temps, cherche à comprendre comment naît, se développe et sombre un tel empire. Construit sur ces piliers documentaires, nourri par des discussions qui ne masquent pas les interrogations persis- ₍ tantes, clairement articulé autour de chapitres-bilans, ce livre sans précédent ni équivalent offre aussi le minutieux exposé des divergences interprétatives et des hypothèses alternatives, une bibliographie exhaustive et un index très développé. Il s’adresse aussi bien aux historiens, sociologues et anthropologues qu’au lecteur passionné de recherches historiques et de vastes espaces.

Pierre Priant, professeur d’histoire de l’Antiquité à l’université de Toulouse-II Le Mirail, est spécialiste de l’histoire du Moyen-Orient à l’époque de la domination perse et des conquêtes d’Alexandre. Il est notamment l’auteur d’Alexandre le Grand (1984), D’État et pasteurs au Moyen-Orient ancien (1982), de Rois, tributs et paysans (1982) et de Darius, les Perses et l’Empire (1992).



Weqfa-Enstîtuya kurdî ya Parîsê © 2022
PIRTÛKXANE
Agahiyên bikêr
Agahiyên Hiqûqî
PROJE
Dîrok & agahî
Hevpar
LÎSTE
Mijar
Nivîskar
Weşan
Ziman
Kovar