La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Introduction à l'histoire de l'orient musulman


Auteur : J. Sauvaget
Éditeur : Maisonneuve Date & Lieu : 1943, Paris
Préface : Pages : 210
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 142x223 mm
Code FIKP : Gén. 74Thème : Histoire

Présentation
Table des Matières Introduction Identité PDF
Introduction à l'histoire de l'orient musulman

Introduction à l'histoire de l'orient musulman : Éléments de bibliographie

Délimitation du sujet

Il ne sera pas superflu de préciser dès l'abord le domaine auquel on s'attachera ici, car énoncer que l'on étudiera « l'histoire de l'Orient musulman » ne définit pas suffisamment — dans le temps et dans l'espace — le champ des recherches : il convient de bannir au préalable toute incertitude.

Le domaine géographique de l'Islam est immense : couvrant aujourd'hui une surface importante de l'Asie et de l'Afrique, il s'est même étendu dans le passé à une fraction notable de l'Europe (Espagne, Sicile, pays balkaniques et danubiens, Russie du Sud). Son domaine historique n'est pas moindre : loin de représenter une forme à jamais révolue de civilisation, l'Islam gagne chaque jour, sous nos yeux, de nouveaux adeptes. Prétendra-t-on ici suivre pendant treize cents ans l'histoire de tant de pays à la fois ?

Un dessein aussi ambitieux ne serait sans doute que d'un médiocre profit.

Le monde de l'Islam n'est pas un. On y distingue : d'une part des régions très anciennement islamisées, qui ont été les foyers principaux de la civilisation musulmane, ou tardivement acquises à l'Islam, mais dans lesquelles les musulmans ont vite acquis à la fois la majorité numérique et la prédominance culturelle ; d'autre part, des pays où l'Islam ne s'est imposé qu'à une date récente, ou à un petit nombre, où il n'a pu, par conséquent, devenir le facteur primordial dans l'évolution de la société. D'un côté, des centres actifs, créateurs ; de l'autre, des centres passifs, purement réceptifs : il serait illogique de mettre les uns et les autres sur le même plan. Java, où l'Islam ne semble pas avoir profondément pénétré avant le XIVe siècle, possède aujourd'hui à elle seule 30 millions de musulmans, dix fois plus, peut-être, que l'Irak n'en a jamais compté au temps de sa plus grande opulence, alors que Bagdad était la capitale…


INTRODUCTION

Ce livre s'adresse aux étudiants des écoles françaises, et non aux érudits.

Chargé ici d'enseigner les rudiments de l'histoire musulmane, là de préparer des jeunes à la recherche scientifique dans le même domaine, j'ai pu constater à maintes reprises combien les débutants avaient de peine à orienter leurs lectures, faute d'un répertoire adapté à leurs besoins particuliers. Il m'a paru utile de le leur fournir, en leur donnant ici quelques conseils élémentaires et une liste sélectionnée d'ouvrages qui leur épargneront peut-être des tâtonnements, des déconvenues et des perles de temps.

J'ai essayé de m'adresser en même temps aux élèves de nos écoles de langues orientales el aux jeunes historiens : les uns trouveront donc ici des choses qu'ils savent déjà el les autres des indications qui risquent de rester pour eux lettre morte. Capables, en principe, de recourir aux sources originales, mais généralement mal informés des conditions et des exigences du travail historique, les premiers feront bien, avant toute autre chose, de lire l'Introduction aux études historiques de Ch.-V. Langlois et Seignobos (in-12; Paris, 1898) et l'Initiation aux études d'histoire du Moyen Age de L. Halphen (in-12; Paris, 1940), où ils recevront de maîtres autorisés les indications générales de méthode. Les historiens, eux, n'auront que faire de nos nombreux renvois à des sources rédigées dans des langues qu'ils ignorent. Il leur faudra en prendre leur parti : si je leur ai indiqué des traductions là où je pouvais le faire, ils doivent comprendre que l'on n'écrit pas correctement l'histoire d'après les seules traductions.

Dans les pages qui suivent, le lecteur trouvera très souvent des appréciations peu élogieuses sur ces mêmes livres qui lui seront conseillés. Qu'il n'y voit point une contradiction, ni l'effet d'une tendance au dénigrement systématique, ni outrecuidance de la part de l'auteur : l'expérience qui lui a dicté le choix el les principes qu'il présente est trop brève el trop peu profonde pour prétendre tout connaître et tout juger ; au surplus, ce n'est pas là un ouvrage de critique. Ce que j'ai entendu marquer, c'est que l'histoire de l'Islam n'en est encore qu'à ses premiers balbutiements, el que, d'autre part, l'orien- talisme poursuit ses recherches sur un rythme tel que bien des ouvrages récents sont déjà démodés. J'ai voulu indiquer nettement aux jeunes désireux de pousser de l'avant les insuffisances et les lacunes de nos connaissances et de notre outillage, immenses les unes et les autres : puissent-ils retirer de la lecture de ce petit guide la conviction que l'histoire de l'Islam peut leur fournir l'occasion de travaux intéressants et féconds.

Paris, juillet 1942.




Fondation-Institut kurde de Paris © 2020
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues