La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Le problème kurde en Syrie


Auteur : Multimedia
Éditeur : Comité pour la défense des Droits du Peuple Kurde Date & Lieu : 1968,
Préface : Pages : 40
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 120x170 mm
Code FIKP : Liv. Fr.Thème : Politique

Présentation
Table des Matières Introduction Identité PDF
Le problème kurde en Syrie

Le problème kurde en Syrie
Plans pour le génocide d'une minorité nationale

Ismet Chériff Vanly

Comité pour la défense des Droits du Peuple Kurde

Les Kurdes sont en Syrie au nombre d'un demi-million, (10% de la totalité de la population syrienne.) Ils sont concentrés dans les trois principales régions kurdes au Nord du pays :

- La région de Djazireh qui constitue la partie Nord de la province de Hasaka, au Nord-Est, dans laquelle ils sont au nombre de 300.000 (sur 390.000 habitants pour l'ensemble de la province);

- La région du Kurd-Dagh, au Nord-Ouest d'Alep, entièrement kurde, qui compte 110.000 habitants ;

- La région de Ain-Arab (ou d'Arab-Pinar) au Nord-Est d'Alep où l'on dénombre 50.000 habitants.

.....



LA SITUATION TRAGIQUE DU PEUPLE KURDE EN SYRIE

Généralités

Les Kurdes sont en Syrie au nombre d'un demi-million, (10% de la totalité de la population syrienne.) Ils sont concentrés dans les trois principales régions kurdes au Nord du pays :

- La région de Djazireh qui constitue la partie Nord de la province de Hasaka, au Nord-Est, dans laquelle ils sont au nombre de 300.000 (sur 390.000 habitants pour l'ensemble de la province);

- La région du Kurd-Dagh, au Nord-Ouest d'Alep, entièrement kurde, qui compte 110.000 habitants ;

- La région de Ain-Arab (ou d'Arab-Pinar) au Nord-Est d'Alep où l'on dénombre 50.000 habitants.

Ces trois régions sont limitrophes de la frontière turque et du Kurdistan turc. A l'Est, Djazireh est également limitrophe du Kurdistan iraquien. Il existe d'autres groupes moins importants dispersés sur tout le territoire, y compris un quartier de Damas où les Kurdes sont au nombre de 12.000. Le Kurd-Dagh est en Syrie l'unique massif montagneux peuplé par les Kurdes.

Ces Kurdes sont en grande majorité des paysans (80% approximativement) et grâce à leur travail, les plaines du Djazireh sont devenues le grenier à blé de la Syrie. Mais on trouve également parmi les Kurdes des citadins qui habitent cinq villes kurdes, dont quatre sont situées dans le Djazireh:

Quamishli (40.000 h.), Amouda (15.000 h.), Derbasiya (15.000 h.), ces trois dernières proches de la frontière turque, et Dérik (6.000 h.) près de la frontière iraquienne. La cinqième est Afrin (environ 18.000 h.) située dans la région du Kurd-Dagh. La population citadine kurde vit du petit commerce et de l'artisanat.

Ces Kurdes vivent depuis des siècles dans ces régions. Leur séparation du Kurdistan Ottoman et leur intégration à la Syrie date de l'Accord Franco-Turc de Londres (9 Mars 1921) qui délimita les frontières entre la Turquie kémaliste et le Nouvel Etat Syrien, sous mandat français.

Le P.D.K.-S
En 1957 se constitua le Parti Démocrate Kurde en Syrie, (P.D.K.-S) avec pour programme l'obtention du droit à la culture nationale au sein du peuple syrien et la lutte pour la réforme agraire et l'établissement d'un régime démocratique à Damas dont bénéficierait le pays tout entier. En 1959 un grand nombre de chefs et de membres du parti furent arrêtés et torturés, accusés de rechercher l'indépendance du Kurdistan. Cela se passait sous le régime R.A.U. du Colonel Sarraj.

Plans pour un génocide "Légal"
Lors de la séparation de la Syrie d'avec l'Egypte en Septembre 1961, le nouveau régime…

 




Fondation-Institut kurde de Paris © 2022
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues