La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Aspects de la question nationale kurde en Iran


Auteur : Multimedia
Éditeur : Association des Etudiants Kurdes en Europe Date & Lieu : 1959, Paris
Préface : Pages : 34
Traduction : ISBN :
Langue : Fran├žaisFormat : 155x235 mm
Code FIKP : Liv. Fr.Thème : Politique

Présentation
Table des Matières Introduction Identité PDF
Aspects de la question nationale kurde en Iran

Aspects de la question nationale kurde en Iran

Parêz Vanly

Association des Etudiants Kurdes en Europe


Aux enfants kurdes,
A tous les enfants kurdes,
Du Kurdistan, de Turquie, d'Iran, d'Irak, en Syrie et ailleurs,
Dont mon fils Syamend, vingt-deux mois,
Afin qu'ils réalisent, une fois robustes,
La libération nationale complète de notre grand et beau pays,
Le Kurdistan, le Kurdistan partagé et martyrisé,
Notre peuple bafoué et blessé,
Notre peuple crédule, altruiste, candide,
Mais généreux et vaillant,
Mais héroïque, obstiné, terrible !
Selon son droit imprescriptible à l'autodétermination,
Dans l'amour de l'Humanité,
Et l'amitié avec les peuples voisins,
Persan, arabe, turc, oui turc, et autre

Si leurs parents, nous-mêmes,
ne l'auraient pas encore accompli !



INTRODUCTION

Nous allons ouvrir ci-dessous le contentieux qui oppose le peuple kurde à vous-mêmes, gouvernement impérial iranien et classe dirigeante persane.

Dès le début, nous tenons à préciser que le peuple persan n'est nullement impliqué dans notre querelle. Quand nous l'invoquons, c'est uniquement à titre de témoin, dans un esprit tout à fait amical et, vous le verrez, de parfaite solidarité. Ce que nous allons dire l'intéressera, en effet, au plus haut point. Mais notre contentieux n'a que deux parties, forcément adverses, puisqu'il s'agit d'un contentieux : le peuple kurde, d'un côté, et la classe dirigeante persane, coiffée de son gouvernement impérial, de l'autre. Tout ce qui est récrimination et inculpation est adressé exclusivement à cette classe et à ce gouvernement; tout ce qui est amitié et solidarité, l'est exclusivement à notre ami dé toujours, le peuple de la Perse, ainsi qu'aux autres peuples ou groupes nationaux de l'Iran.

Nous nous en rendons compte, le texte de cet exposé risque de pêcher ici et là par des concessions au sublirne^Mais le lecteur voudra bien nous en excuser, puisqu'il s'agit de défendre les intérêts vitaux, le droit à la vie libre et prospère de notre malheureux, mais très digne, mais vaillant, mais courageux peuple kurde.

Mais par quel bout commencer notre récit ? Vous n'ignorez pas, gouvernement impérial d'Iran, que notre contentieux est trop chargé, et qu'il dure depuis quelques siècles. Pour être plus précis et faire plaisir en même temps aux amateurs d'histoire antique, pour placer le problème dans son contexte historique le plus lointain, nous dirons même qu'il commence en l'an 550 avant J.-C. C'est à cette date que les Perses, élément ayant joué le rôle de catalyseur dans la formation ethnique du peuple persan actuel, battirent, sous la conduite du roi Cyrus, leurs voisins du nord-ouest et cousins germains en quelque sorte : les Mèdes. Vous n'ignorez pas que les Mèdes constituent l'élément ayant joué le rôle de catalyseur dans la formation ethnique de notre peuple kurde. A la faveur de leur victoire, les Perses héritèrent l'empire des Mèdes.

Mais ce n'est point parce que nos Mèdes perdirent leur empire en faveur de vos Perses que nous plaçons le début du contentieux à cette date, mais bien parce que c'est à partir de cette date que les habitants de notre pays ont eu à subir votre injustice et la cruauté de vos rois.

C'est une époque si lointaine ! Depuis lors, beaucoup de siècles ont passé. Depuis lors, nous avons beaucoup changé. Les Mèdes, avec leurs fractions des Kyrtii, des Mardes, des Zikurtu, des Mannéens et les Scythes de la Médie, en s'amalgamant en masse aux autochtones du Zagros et de l'Asie Mineure Orientale, aux Guti, aux Kassites, aux Naïri et aux Hurrites, et en léguant leur langue à l'amalgame ainsi constitué, sont devenus le peuple kurde que nous sommes. Un semblable processus est à la base de la formation ethnique du peuple persan. Les différences entre la langue de nos ancêtres médiques et celle des Perses, qui étaient probablement d'ordre dialectal au début, se sont creusées. Aujourd'hui, nous avons notre propre langue, avec ses propres dialectes, et les Persans ont leur propre langue, ...

Post scriptum: Nous apprenons avant de mettre sous presse, qu'à la suite de l'intervention personnelle de S.M. le shah, un journal politique kurde vient d'être publié à Téhéran, sous le nom de « Kurdistan ». Nous espérons qu'il ne s'agit pas seulement d'un palliatif en vue de parer à une situation devenue dangereuse, et Nous attendons surtout le reste, tel que nous l'avons exposé.





Fondation-Institut kurde de Paris © 2022
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues