La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

La question kurde


Éditeur : Maspero Date & Lieu : 1961, Paris
Préface : Pages : 32
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 110x210 mm
Code FIKP : Br. 2116Thème : Politique

Présentation
Table des Matières Introduction Identité PDF
La question kurde

La question kurde

Gérard Chaliand

François Maspero


Le soulèvement du peuple Kurde en Irak est le constat de la faillite du jeu de bascule du général Kassem entre les diverses forces politiques irakiennes pour maintenir son pouvoir.

Ene effet, après avoir bénéficié du soutien de la population kurde pour instaurer la République, le général  Kassem, son pouvoir assuré, réduisit peu à peu les droits démocratiques accordés au peuple Kurde. Ses protestations restant sans effet, celui-ci s'est vu contraint de prendre les armes. Le territoire du Kurdistan d'Irak est actuellement en grande partie aux mains des forces Kurdes. Grâce à la nature alpestre du pays, aux armes prises dans les villes investies, à la libération immédiate des soldats irakiens préalablement désarmés, le mouvement de libération nationale kurde a de fortes chances d'aboutir. D'autant plus que l'éclatement de la R.A.U. peut amener le général Kassem à désirer avoir les mains libres en rélovant le problème kurde par la négociations, à l'heure où l'équilibre du Moyen-Orient est remis en question.

Octobre 1961



LA QUESTION KURDE


«La bouche n'est pas un trou de mur qu'on puisse fermer avec de la boue»
Proverbe kurde

Jusqu'à quand ?

Si notre fraternité doit toujours être de cette couleur nous n'en voulons plus.
Nous, toujours tenus par la bride et portant le bât de l'âne ;
Eux toujours des beys et des aghas, nous toujours pauvres et soumis.
Eux, servant l'ennemi, et nous leurs serviteurs.
Ouvriers, paysans, assez, l'heure est venue, soulevez-vous!
Jusqu'à quand serons-nous les serviteurs des beys et des aghas?
Jusqu'à quand serons-nous l'os devant les pattes du chien?

Jusqu'à quand serons-nous prisonniers et torturés dans les prisons?
Jusqu'à quand gardiens et policiers nous frapperont-ils?
Jusqu'à quand ces beys et ces aghas nous exploiteront-ils?
Jusqu'à quand parlerons-nous devant eux en baissant la voix?
Ouvriers, paysans, assez, l'heure est venue, soulevez-vous!
Jusqu'à quand serons-nous les serviteurs des beys et des aghas?
Jusqu'à quand serons-nous l'os devant les pattes du chien?

Djegerkhwin (1)

Le conflit judéo-arabe excepté, le problème majeur du Moyen-Orient est la question kurde. Il y a une question kurde parce que le peuple kurde est arbitrairement divisé en trois Etats: la Turquie, l'Iran, l'Irak(2).

Il y a une question kurde parce qu'en Iran et plus encore "en Turquie, Etats signataires du Pacte pro-occidental du CENTO et bastions de l' anticommunisme au Moyen-Orient, le peuple kurde n'a pu, malgré tous ses efforts, obtenir la reconnaissance de ses droits les plus élémentaires: son existence même est systématiquement niée en Turquie, ses droits sont nuls en Iran.

Divisés entre ces trois Etats depuis le traité de Lausanne (1923), démembrés par l'impérialisme britannique, sacrifiés aux pétroles d'Irak, broyés par les classes dirigeantes d'Iran et d'Irak au service des intérêts européens, jugulés en Turquie, les Kurdes, malgré de fréquents soulèvements durement réprimés, malgré des appels répétés et pressants à l'O.N.U., ont partout été étouffés jusqu'à l'éclatement du pacte de Bagdad.

La Révolution Irakienne de 1958 leur a permis enfin de faire reconnaître leur personnalité et d'obtenir de larges droits culturels et politiques.

Depuis trois ans, la question kurde est posée en termes nouveaux, ce qui ne manque pas d'être un motif d'inquiétude de plus pour tous ceux qui souhaitent voir maintenu au Moyen-Orient le faux équilibre actuel.

Notions Géographiques

Géographiquement, les Kurdes occupent cette région montagneuse que les Atlas désignent sous le nom de Kurdistan et qui constitue l'épine dorsale de l'Asie antérieure.

Les Kurdes parlent une langue indo-européenne, du groupe iranien, tel le persan et l'afghan. Ils sont en majorité musulmans-sunnites. Le peuple kurde, selon les estimations les plus récentes, est au nombre de 10 millions environ(3) répartis comme suit:

Population totale / Kurdes
Turquie 26 millions / 4 millions
Iran 21 millions / 3,5 millions
Irak 6,5 » / 1,8 »
Syrie          / 0,25
U.R.S.S.      / 0,16

1) Poète kurde contemporain

2) Il existe par ailleurs une minorité kurde en Syrie et une autre en U.R.S.S., principalement en Arménie Soviétique.

3) Les statistiques sont difficiles à établir d'une façon rigoureuse. Un certain nombre d'Etats ne donnent pas le nombre de kurdes à part, pour des raisons politiques aisées à discerner.




Fondation-Institut kurde de Paris © 2021
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues