La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Yol: La Voie - The Way


Auteur : Yılmaz Güney Multimedia
Éditeur : Güney Film et Cactus Film Date & Lieu : 1982, Cannes
Préface : Pages : 20
Traduction : ISBN :
Langue : Anglais, FrançaisFormat : 210x295 mm
Code FIKP : Liv. Fre. Gun. Yol. Thème : Art

Présentation
Table des Matières Introduction Identité PDF
Yol: La Voie - The Way

La Voie - The Way

Yilmaz Güney

Güney Film et Cactus Film


La douleur a mille couleurs, mille visages, tout comme les vents les oiseaux et les fleurs. Avec des hommes que j’ai connu de près et à travers eux, j'ai essayé de conter dans ce film douleurs, amours et regrets, même si ceux-là paraissent incompréhensibles ou incroyables à certains.
Tant que vivront les hommes je crois que les douleurs, les amours et les regrets vivront aussi sous ces différentes formes Parce que l'homme, conscient ou non, est le seul porteur de l'amour et de la douleur.
Yılmaz Güney


Sorrow has many shades, many faces, tike the winds the birds and the flowers. In this film I hâve tried through some close friends of mine to relate sorrow, love and regret even if at limes certain people may find them incompréhensible or incredible.

I feel that, as long as men keepon living, the sorrow, love and regret willliveon, too, in these various forms Because man, be he aware or not, is the only one to hear the love and the sorrow.
Yılmaz Güney

 



COURT SYNOPSIS


Partant des milieux et rapports de cinq détenus permissionnaires, "Yol" s'efforce de repeindre le paysage humain de la Turquie, l'oppression vécue par les gens du peuple et en particulier celle que subit la nation kurde, la place de la femme dans cette société, les retombées effroyables d'une morale patriarcale. L'histoire est essentiellement tissée autour de trois personnes: Seyit Ali, Mehmet Salih et Ömer, trois personnages qui se font entraîner, chacun de son côté, par les courants de la vie. Ils croyaient qu'une semaine suffirait à leur faire oublier le chagrin et l'humiliation. La déception n'en sera que plus grande. Foin de liberté à l'extérieurI



Short Synopsis


Through the social environments and reports of five detainees on leave, "Yol" endeavours to revisualize the human landscape of Turkey, the oppression endured by its inhabitants, and in particular, that to which the Kurdish nation is subjected, the position of the woman in that society, the appalling conséquences of patriarcal morals. The story is essentially constructed around three people: Seyit Ali, Mehmet Salih and Ömer, three caracters who are swept along separately on life's currents. They believed that a week would suffice to let them forget their distress and humiliation. Consequently their disappoint-ment was greater. So much for liberty on the outside!



Synopsis

Dans la période qui suit le coup d'état militaire fasciste du 12 septembre en Turquie, à l'instar des mesures répressives prises dans tous les domaines de la vie sociale les permissions de sortie dans les prisons semi-ouvertes sont suspendues jusqu'à nouvel ordre. Pour mériter une permission, les détenus doivent avoir purgé le tiers de leur peine et avoir fait preuve d'une conduite irréprochable. Injures, sévices corporelles, répression, travaux forcés et l'arbitraire sont leur lot quotidien. Aux détenus qui attendent les permissions, il ne reste qu'une seule solution: la résignation et la soumission.

Un beau jour l'administration pénitentiaire annonce la reprise des départs en permission. Le rêve se réalise enfin pour certains. Joie et tristesse, enthousiasme et appréhension se mêlent. Ils vont, pensent-ils retrouver tout ce qui leur avait tant manqué des années durant. Mais la vie, n'est-elle pas jalonnée de peines et parsemée de pièges?

Partant des milieux et rapports de cinq détenus permissionnaires "Yol" s'efforce de repeindre le paysage humain de la Turquie, l'oppression vécue par les gens du peuple et en particulier celle que subit la nation kurde, la place de la femme dans cette société, les retombées effroyables d'une morale patriarcale. Tout en tentant de passer à travers les mailles inévitables de la censure. La douleur, la haine, l'amour, le remords et l'impuissance prennent corps dans le tourbillon de la vie. Parfois en profondeur, parfois dans leurs expressions les plus sperflues. La dignité conduit certes au refus de la résignation, incite à tenir tête et nourrit les grandes révoltes futures. Toutefois, ces actes de bravoure, ces signes de fierté ne sont pas au premier plan; ils sont relatés par touches discrètes.
…..

 




Fondation-Institut kurde de Paris © 2022
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues