La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Surma l'Assyro-Chaldéenne (1883-1975)


Éditeur : L'Harmattan Date & Lieu : 2007, Paris
Préface : Pages : 278
Traduction : ISBN : 978-2-296-02926-2
Langue : FrançaisFormat : 155x240 mm
Code FIKP : Liv. Fr.Thème : Mémoire

Présentation
Table des Matières Introduction Identité PDF
Surma l'Assyro-Chaldéenne (1883-1975)

Surma l’Assyro-Chaldéenne (1883-1975)

Laborantine, diplômée en Droits de l'Homme, alsacienne engagée sur la question assyro-chaldéenne, Claire Weibel Yacoub a rédigé cette biographie au terme de dix années de recherches, de rencontres, de voyages et d'enquêtes de terrain.



Avec l'occupation américaine en Irak, refait surface autour de Mossoul l'autonomie des Assyro-Chaldéens, une minorité presque oubliée.

Une femme, Surma (1883-1975), plaida la cause de ce peuple sa vie durant. Fille de l'Assyrie ancienne, chantre de l'Eglise d'Orient nestorienne, autrefois rayonnante, proche parente de patriarches de cette Eglise, Surma fut un temps la lumière de sa communauté. Lors de la Première Guerre mondiale les Assyro-Chaldéens, tout comme les Arméniens, subirent les assauts des troupes turques et des irréguliers kurdes et furent victimes d'un génocide en 1915. Pour fuir ces assaillants, Surma accompagna l'exode massif des siens de Turquie vers la Perse, puis vers l'Irak. A la table des Grands de ce monde, elle accepta la régence de son peuple pour le défendre. Troublant le jeu des autorités britanniques et irakiennes, elle fut écartée de la scène politique et exilée sur l’île de Chypre. Au terme d'une vie tissée des fils du tragique, son errance la mena jusqu'en Grande-Bretagne, et finalement aux Etats-Unis. Ce livre narre son histoire.

 


PROLOGUE

On a dit que l'Histoire commence en Mésopotamie. Mais elle ne s'y arrête pas. En ce début de siècle avec l'invasion américaine de l'Irak, la question de Mossoul resurgit à nouveau. Avec elle refait surface l'autonomie pour les Assyro-Chaldéens, une minorité oubliée. Ce n'est pas la première fois. Surma, l'assyro-chaldéenne, avait plaidé cette cause sa vie durant du Hakkari turc à Bagdad.

Voici la biographie d'une personnalité du XXe siècle que les événements récents d'Irak rendent très actuelle. Il s'agit de l'épopée d'une femme, descendante de l'antique Ninive et adepte du message évangélique originel. A première vue, cela paraît invraisemblable. Pourtant, elle a bel et bien existé et fait partie d'un monde, oh combien contemporain! Du sud-est de la Turquie, elle se dirigea d'abord vers le nord-ouest de la Perse, à Salamas et Ourmiah, puis vers l'Irak, fuyant ses assaillants turcs et kurdes, parcourant à pied plus de mille trois cents kilomètres à travers des chemins méandreux et semés d'embûches entre Kotchanès et Bakouba. Cette route de l'exode, avec ses Assyriens montagnards, elle la vécut au milieu d'un quotidien dramatique. Ce n'est que bien plus tard, que Chypre constitua son île d'Elbe, avant que la Grande-Bretagne, et finalement les Etats-Unis, ne l'accueillent.

Surina l'Assyro-Chaldéenne, retrace la tragique trajectoire d'un peuple, de ses chefs et surtout d'une femme dont le destin fut intimement mêlé aux graves vicissitudes mondiales du XXe siècle. Fille de l'Assyrie, chantre de l'Eglise d'Orient dite nestorienne, mais aussi, proche parente des Patriarches de cette Eglise, autrefois rayonnante, Surma d'Bet Mar Shimoun fut un temps la lumière de son peuple.

Au-delà, ce livre narre une période trouble de l'histoire de Mésopotamie où l'accouchement d'un nouvel Irak s'est fait dans la violence et la douleur. Or, avec l'occupation américaine, depuis le 9 avril 2003, ce pays est rattrapé par une actualité brûlante. Les canons tonnent et les fanatismes s'exacerbent. L'Irak risque l'éclatement. Hier comme aujourd'hui, la province de Mossoul, cette Assyrie naguère chrétienne, se retrouve au coeur des enjeux. Son pétrole également. Un nouveau Sykes-Picot est-il déjà prêt dans les tiroirs des grandes puissances? Quel sera le sort de cette province? Intégrera-t-elle un Kurdistan élargi ou un Irak unifié? Quelle sera alors la place des minorités chrétiennes? Les amalgames entre chrétiens orientaux et chrétiens occidentaux augmentent à la défaveur des premiers. La peur et l'insécurité s'installent. Ces antiques autochtones, ne risquent-ils pas d'être à nouveau les grands oubliés, comme le furent jadis les Assyriens montagnards du Hakkari, pays de Surma?

En conséquence, cette biographie prend toute son importance et contribue à saisir un présent incertain.




Fondation-Institut kurde de Paris © 2021
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues