La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Embarquement Pour l’Ararat


Auteur : Michael Arlen
Éditeur : Gallimard Date & Lieu : 1977, Paris
Préface : Pages : 254
Traduction : Daniel Blanchard ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 150x220 mm
Code FIKP : Liv. Fre. Arl. Emb. 1485Thème : Général

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
Embarquement Pour l’Ararat


Embarquement Pour l’Ararat

Michael Arlen

Gallimard


Si l’Amérique s’est faite d’un désir forcené d’oublier l’origine, aujourd’hui toute une génération d’Américains tente de faire retour sur son histoire et de retrouver ses “racines”. De ce renversement, Michael Arien est, à bien des égards, exemplaire. Son père, né arménien, avait tout fait pour s’identifier au monde anglo-saxon où il fut, dans les années vingt, un romancier à succès, sous un nom qui dissimulait parfaitement ce qu’il semblait considérer comme sa tare originelle. Et de fait, n’y avait-il pas quelque chose d’insoutenable à être arménien à une époque où Hitler pouvait poser la question : “Qui se souvient encore aujourd’hui du massacre des Arméniens ?”

C’est cette Arménie rejetée que Michael Arien s’est' efforcé de retrouver, et Embarquement pour l’Ararat est le récit de cette quête d’identité. Parmi les vieux Arméniens de New York, d’abord, crispés sur le souvenir du génocide; puis dans la petite République socialiste d’Arménie, membre pauvre et laborieux de l’Union soviétique; mais aussi dans la longue histoire de ce peuple de montagnards fiers et de guerriers redoutés, sur lequel la domination turque finira par s’acharner jusqu’à la quasi-destruction; mais surtout, peut-être, dans les profondeurs du subconscient de Michael Arien lui-même, dans l’obscurité douloureuse de sa relation avec son père.

Michael Arien nous fait passer de l’un de ces registres à l’autre, au fil d’un récit familier et sensible qui suit le fil même de la vie. Le livre refermé, le mont Ara-rat, haut lieu mythique de l’Arménie, nous sera resté inaccessible, mais du moins peut-être entendrons-nous avec plus de justesse se poser, à nous comme à chacun, la question de la filiation, la question de l’origine.
Michael J. Arien a grandi en Angleterre et aux Etats-Unis. Il est actuellement un des rédacteurs du New Yorker.



Fondation-Institut kurde de Paris © 2017
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues