La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

L’orient Syrien : Proto-Histoire Chrétienne du Hakkari Turc


Auteur : J.M. Fiey
Éditeur : L’orient Syrien Date & Lieu : 1964, Vernon - France
Préface : Pages : 30
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 135x215 mm
Code FIKP : Liv. Fre. Fie. Pro. N° 1090Thème : Religion

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
L’orient Syrien : Proto-Histoire Chrétienne du Hakkari Turc


Proto-Histoire Chrétienne du Hakkari Turc

J.M. Fiey

L’orient Syrien

Avant que la première guerre mondiale et ses conséquences tragiques ne soient venues brutalement modifier la carte des chrétientés du Moyen-Orient, il y avait dans la région montagneuse du Hakkâri, aujourd’hui au sud-est de la Turquie sur les confins de l’Iran et de l’Iraq1, un groupe nestorien compact que l’on est convenu d’appeler les « Assyriens ».
Leurs tribus quasi autonomes2 s’étalaient à l’ouest et surtout à l’est du Grand Zâb, en gros de Djûlâmerk, (aujourd’hui Hakkâri) au nord, au Berwâri de ‘Amâdîa au sud. Elles étaient réparties en deux classes, les hommes libres, ou Ashirétté, et les vassaux, ou Rahatté. Les premiers formaient cinq grands clans : Tiyâri, le plus grand, comptait environ la moitié de la nation ; il avait son centre à Tshamba d’mâlek sur le Grand Zâb et possédait le plus célèbre sanctuaire, celui de Mâr Sâwa. Puis venaient, du nord au sud, la petite tribu de Dez qui assurait la défense du patriarche, la grande tribu de Djîlû dont le centre était Mâta (le village) d'Mâr Zéy'a, où se trouvait l’église de ce saint et la résidence de l’évêque, Baz dont le chef-lieu était Mâta d'Baz, et Tkhûma dont le bourg principal était- Tkhûma Gawâya. De ces clans dépendaient les vassaux des districts ...



Fondation-Institut kurde de Paris © 2020
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues