La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

La province de la mort


Auteur : Leslie A. Davis
Éditeur : Complexe Date & Lieu : 1994, Bruxelles
Préface : Yves Ternon Pages : 256
Traduction : Anne Terre ISBN : 2-87027-523-4
Langue : FrançaisFormat : 115x180 mm
Code FIKP : Liv. Fre. Dav. Pro. N°3305Thème : Général

Présentation
Table des Matières Introduction Identité PDF
La province de la mort

La province de la mort

Leslie A. Davis

Complexe


La Province de la mort est un document historique de première importance. Sous ce titre sont réunies les dépêches du consul américain Leslie A. Davis, dont le pays était neutre jusqu’en 1917, qui relate la déportation et les massacres des populations arméniennes en 1915, dans la province où il est en poste.

Au cours de la Première Guerre mondiale, l’Empire Ottoman, alors dirigé par les Jeunes-Turcs, déportait l’ensemble de la population arménienne d’Anatolie dont la moitié environ trouvait la mort au cours de ce «transfert».

A la demande du Département d’Etat, Leslie Davis écrivait un rapport en 1917-1918, accablant pour le gouvernement Jeune-Turc, dont il ne fait pas de doute, pour L. Davis, qu’il est l’organisateur de l’élimination physique des populations arméniennes. Ces documents ont été portés à la connaissance du public aux Etats-Unis en 1989.

Dans sa préface, Yves Ternon restitue le contexte de ces événements désignés du terme de génocide et reconnus comme tels par la sous-commission des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies (1986).

Il rappelle aussi, dans le cadre de la polémique créée par les déclarations de Bernard Lewis au Monde en novembre 1993, que celui-ci s’est considérablement éloigné au fil des années de ses écrits antérieurs où il évoquait le génocide d’un million et demi d’Arméniens (The Emergence of Modem Turkey, 1961, Oxford University Press).

Pour Bernard Lewis, qui épouse aujourd’hui le négationnisme de l’Etat turc, les événements de 1915 se résument à une déportation aux conséquences regrettables mais qu’on ne peut imputer à l’Etat qui les a organisés.

En couverture : La douleur, sculpture de Carole Laporte.


Table des Matières


Sommaire


Préface
Lettre ouverte à Bernard Lewis et quelques autres
par Yves Temon / 9

Archives américaines concernant le génocide des Arméniens
Dépêches consulaires de Leslie A. Davis (1915) / 27

Le rapport de Leslie A. Davis au département d’Etat
(février 1918) / 99




Fondation-Institut kurde de Paris © 2019
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues