La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

La Syrie du nord à l'époque des croisades


Auteur : Claude Cahen
Éditeur : Paul Geuthner Date & Lieu : 1940, Paris
Préface : Claude Cahen Pages : 768
Traduction : ISBN :
Langue : FrançaisFormat : 145x230 mm
Code FIKP : Liv. Fr. Gen 1003Thème : Histoire

Présentation Table des Matières Introduction Identité PDF
La Syrie du nord à l'époque des croisades


La Syrie du nord
à l'époque des croisades et la Principauté Franque d'Antioche


Sauf pour la numismatique et l'épigraphie, on a divisé ci-dessous l'exposé des sources par langues : latines (et. françaises, allemandes, italiennes), arabes (et persanes, hébraïques, turques), grecques, syriaques, et arméniennes (et géorgiennes): Mais l'exposé a été conçu différemment selon les cas. Pour les sources de langues occidentales, certains auteurs étaient déjà bien étudiés, sur d'autres il restait des remarques importantes à faire : il a paru qu'un résumé des résultats acquis "suffisait dans le premier cas, qu'un traitement plus long convenait dans le second ; d'où la disproportion qu'on remarquera entre Guillaume de Tyr, brièvement traité, par exemple, et ses continuateurs, ou tels autres chroniqueurs, objets de développements plus longs. Pour les sources arabes, presque rien n'était fait. L'insuffisance des publications, parmi lesquelles les compilations tiennent plus de place tue les ouvrages originaux, la dispersion des manuscrits, le petit nombre des orientalistes historiens ont retardé la confrontation et la critique des textes. M'étant astreint à les tenter à la suite de recherches dans la plupart des grandes bibliothèques, je présente ci-après un tableau d'ensemble de l'historiographie arabe relative à .la Syrie des XIIe - XIIIe siècles, sans avoir tenu compte dès frontières géographiques précises de ce travail. Quant aux sources grecques, syriaques, arméniennes, moins nombreuses et presque toutes publiées, traduites et étudiées, mon ignorance du syriaque et ma mauvaise connaissance de l'arménien m'ont obligé à peu ajouter à ce qu'on en savait déjà.

Nous n'avons guère ici à nous occuper que des sources littéraires et diplomatiques. Il n'existe pas d'épigraphie latine dans le domaine qui nous occupe. On a un plus grand nombre d'inscription …



Fondation-Institut kurde de Paris © 2020
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues