La bibliothèque numérique kurde (BNK)
Retour au resultats
Imprimer cette page

Que veut la Turquie ?


Éditeur : Autrement Date & Lieu : 2009, Paris
Préface : Pages : 128
Traduction : Geneviève Brzustowski | Noémi Lévy ISBN : 978-2-7467-1230-0
Langue : AnglaisFormat : 150x230 mm
Code FIKP : Liv. Fre. Dor. Que. N° 2238Thème : Politique

Présentation
Table des Matières Introduction Identité PDF
Que veut la Turquie ?

Que veut la Turquie

Gilles Dorronsoro

Autrement

La position de la Turquie est paradoxale. Bien qu'elle adhère aux principales institutions occidentales, à commencer par l'Otan, son appartenance à l'Occident est souvent contestée en raison de ses identités concurrentes, turcique et musulmane. En effet, élément d'un ensemble culturel qui regroupe une dizaine de pays et de minorités, de la Chine aux Balkans, la Turquie est aussi membre de l'Organisation de la conférence islamique. Différents programmes de politique extérieure se sont longtemps affrontés selon la préférence donnée à l'ancrage européen, islamique ou turc du pays. Aujourd'hui encore, les grands dossiers de politique extérieure - adhésion à l'Union européenne, reconnaissance du génocide arménien - interrogent la définition même du modèle politique turc : place de l'héritage ottoman dans la Turquie républicaine, définition ethnique ou citoyenne de la nation, modèle occidental ou islamiste de modernité.
Cet ouvrage propose une étude de la transformation de la place de la Turquie sur la scène internationale. Longtemps alliée inconditionnelle des Occidentaux, elle s'est progressivement émancipée, s'opposant parfois frontalement aux Etats-Unis ou à l'Union européenne. Loin de se limiter à la question de l'adhésion à l'Union européenne, l'émergence de la Turquie comme acteur global s'exprime dans son rôle régional au Moyen-Orient, son investissement en Asie centrale ou sa politique énergétique.


Gilles Dorronsoro, spécialiste de l'Afghanistan et de la Turquie, est professeur de science politique à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, actuellement visiting scholar à la Carnegie Endowment for International Peace de Washington. Il est auteur de La Révolution afghane (Karthala, 2000), éditeur de La Turquie conteste. Mobilisations sociales et régime sécuritaire (Éditions du CNRS, 2005) et coéditeur du European Journal of Turkish Studies (www.ejts.org).


Table des Matières


Table des matières

Introduction
Identité, sécurité et politique extérieure / 4
Identité nationale et politique extérieure / 4
L'obsession de la division territoriale : le syndrome de Sèvres / 10
L'ennemi intérieur / 14
I. Le débat d'idées / 24
Le panturquisme / 26
Les nationalistes (ulusalcı) / 29
Islamisme et synthèse turco-islamique / 33
L'héritage ottoman comme instrument de politique extérieure / 36
Le consensus sur la multidimensionnalité / 41

II. Qui fait la politique extérieure ? / 44
Les acteurs / 48
La dynamique institutionnelle / 49
Les acteurs privés comme relais / 55

III. Les relations avec les États-Unis : du partenariat privilégié au découplage / 59
Une alliance exemplaire / 59
La redéfinition des relations après la guerre froide / 62
Les crises irakiennes / 66

IV. L'adhésion à l'Union européenne / 71
Pourquoi l'adhésion ? Identité et intérêts dans l'argumentaire turc / 71
Les collaborations sectorielles : sécurité et migrations / 78
Le rapprochement des positions diplomatiques / 81
L'écueil chypriote / 82
V. L'espace régional / 87
Un isolement contraint / 87
Les crises des années 1990 / 90
Règlement des conflits et stratégie d'influence / 94
La contrainte kurde / 98

VI. Les dimensions d'une politique globale / 103
Les États turciques et le modèle turc / 104
La Turquie, plate-forme énergétique / 108
La solidarité musulmane / 110

Conclusion / 114

Liste des sigles et acronymes / 116
Hommes politiques turcs cités / 118
Chronologie / 120
Bibliographie / 123




Fondation-Institut kurde de Paris © 2019
BIBLIOTHEQUE
Informations pratiques
Informations légales
PROJET
Historique
Partenaires
LISTE
Thèmes
Auteurs
Éditeurs
Langues
Revues